Les fakes news des politiciens et du Président

Alors même que la manifestation commence depuis quelques dizaines de minutes, et que le parcours est barricadé, un restaurant est particulièrement protégé. Il s'agit de la Rotonde, restaurant où Emmanuel Macron a fêté sa victoire en 2017.


Le président de la république est actuellement en pleine dépression suite au départ d'Alexandre Benalla. Sont entourage ne reconnait plus le président : Les traits tirés, le teint blafard nous confie un proche de la présidence.


Le ministre de l'intérieur a annoncé qu'il rejoindrait les Street Medics pour soigner les forces de l'ordre suites aux nombreux blessés dans les rangs de la police et la gendarmerie.


Une perquisition a été mené dans les locaux de Mediapart afin de retrouver le coffre fort de Benalla. Selon une source proche, l'enquête n'aurais guerre avancé car les policiers présent sur place n'auraient pas réussi à ouvrir la boite aux lettres.


Le premier sinistre Christophe Castagnettes aurait semble t'il, d'après des sources non concordantes, raconté une blague pendant un gala de charité pour les Rothschild  : "Chez les Gilets Jaunes la seule chose qui réfléchit c'est le gilet".


Suite à l'accident survenu sur un barrage de "Gilets Jaunes", le président des camemberts aurait déclaré : "Bien fait, il fallait pas faire chier bande d'ingrats, je vous laisse presque la moitié de ce que vous gagnez, et puis la meilleur façon de se payer un plein d'essence c'est de travailler".


Jean Lassalle a été interpellé ce jeudi matin à Paris, dans le cadre d'une enquête préliminaire pour association de malfaiteurs dans le cadre d'une entreprise terroriste. Une perquisition a été effectuée à son domicile.


Nouveau séisme dans le monde politique, ce matin le "Mouton Déchainé", a révélé une vidéo d'Édouard Philippe prêtant allégeance à  Emmanuel Macron. Le parquet a ouvert une enquête et placé le premier ministre en garde à vue pour terrorisme.


Le sermon du chef de l'État n'aura pas suffit : l'un des jeunes hommes qui apparaissait sur une photographie en compagnie du chef de l'État a été condamné le 17 octobre à huit mois de prison, dont quatre avec sursis, pour détention de stupéfiants.


La perquisition chez Jean-Luc a permis de faire éclater la vérité au grand jour: Le coffre fort d'Alexandre n'y était pas. Nous attendons la suite de l'enquête pour savoir si la perquisition au siège de la Frange Insoumise a été plus fructueuse.


Fake news les plus populaires